Partenariat ANPECT/CNDN

0
340

L’INSTITUTIONNALISATION DE LA NUTRITION : UNE PRIORITÉ COMMUNE
Poursuivant sa série de visites auprès des partenaires, Mme Maïmouna Cissokho KHOUMA, Directrice Générale de l’Agence Nationale de la Petite Enfance et de la Case des Tout-Petits (ANPECTP) a été reçue, par M. Abdoulaye KA, Secrétaire exécutif du Conseil National pour le Développement de la Nutrition (CNDN).
Anciennement Cellule de Lutte contre la Malnutrition (CLM), le Conseil National pour le Développement de la Nutrition (CNDN) est un partenaire privilégié de l’ANPECTP dans le cadre du renforcement des interventions de nutrition dans les structures de développement intégré de la petite enfance (cases des tout-petits, écoles maternelles et garderies communautaires).
La Directrice Générale de l’ANPECTP a adressé ses remerciements et ses félicitations au Secrétaire exécutif du CNDN et à son équipe, tout en saluant la qualité de la collaboration entre les deux structures pour la mise en œuvre de la Politique nationale de Développement Intégré de la Petite Enfance (PNDIPE) ainsi que celle de la Politique Nationale de Développement de la Nutrition (PNDN).
L’institutionnalisation de la nutrition dans les plateformes de prise en charge de la petite enfance constitue une priorité et sa pérennisation demeure l’un des défis majeurs à relever, dans le cadre de l’amélioration du statut sanitaire et nutritionnel des enfants de 0 à 59 mois, a souligné Mme Maïmouna Cissokho KHOUMA. A ce titre, Mme la Directrice Générale de l’ANPECTP a évoqué l’appui du CNDN pour l’installation de cantines et de greniers communautaires, et l’éducation nutritionnelle pour les familles et les communautés, qui contribuent à une meilleure prise en charge nutritionnelle de l’enfant.
Aussi, la prise en charge effective des enfants de 0-2 ans, à travers l’aménagement des espaces d’éveil et de stimulation précoces, dans les structures DIPE, demeure un besoin réel des familles et une préoccupation majeure de l’Agence, conformément aux orientations du PAQUET (15% de prise en charge des 0 – 2ans en 2030), a indiqué Mme KHOUMA.
L’implication effective de tous les ministères sectoriels, des collectivités territoriales, de la société civile et des acteurs communautaires dans tout le processus d’élaboration et de mise en œuvre du Plan Stratégique Multisectoriel de la Nutrition (PSMN) a été soulignée, dans le cadre de la démarche inclusive impulsée par le CNDN.
Le Secrétaire exécutif du CNDN a, pour sa part, félicité Mme la Directrice Générale pour sa nomination à la tête de l’ANPECTP et a réitéré son engagement à poursuivre cette collaboration fructueuse entre les deux institutions, aussi bien au niveau stratégique qu’au niveau opérationnel. En effet, une nutrition adéquate constitue un intrant de qualité dans la prise en charge de la petite enfance et l’Etat du Sénégal a très tôt élaboré et mis en œuvre une politique nationale de développement de la nutrition, a rappelé M. Abdoulaye KA.
A ce titre, la mise en œuvre du Projet Investir dans les Premières Années pour le Développement Humain au Sénégal (PIPADHS), financé par la Banque mondiale, constitue une grande opportunité, a indiqué M. KA. Rappelant que l’ensemble des partenaires de mise en œuvre du PIPADHS, parmi lesquels l’ANPECTP et le CNDN, travaillent en parfaite synergie afin de réaliser les objectifs déclinés dans leurs missions respectives et pour la réussite de cet important projet dédié au développement de la petite enfance au Sénégal.