Touradou Sow(APR): s’explique sur le chômage des jeunes.

0
152

La problématique du chômage et de l’employabilité des jeunes tient la vedette de l’actualité nationale ce, depuis un certain temps. M.Touradou Sow, responsable politique de l’Alliance Pour la République (APR, pouvoir) vient de se pencher sur ce sujet si brûlant. A en croire le Président du mouvement « And Défar Parcelles Assainies « , le gouvernement de la République du Sénégal a toujours affiché une bonne volonté politique en mettant sur pied des mécanismes de financement en faveur de la jeunesse mais, cela péche par le manque de rigueur et l’absence de formation des éventuels ayant- droits:

« Cette question du chômage et de l’entreprenariat des jeunes se pose avec acuité depuis des décennies et dans beaucoup de pays du monde.L’Etat du Sénégal ,lui,a toujours essayé de réfléchir sur des stratégies pour mettre en œuvre des actions fortes afin d’y apporter des solutions idoines.Pour moi, il faut une contribution significative dans la lutte contre ce fléau des temps modernes.Toutes les stratégies sont déjà exprimées par son Excellence Monsieur le Président de la République Macky Sall dans son ambitieux le « Yonu Yokkté » concrétisé par le Plan Sénégal Émergent (PSE).Ces problèmes agités ,à ce jour, trouvent solution dans ces programmes-là.J’en veux pour preuve la mise sur pied des Agropoles du Sénégal qui visent, notamment, le retour à la terre- mère », s’est expliqué M.Sow.

Le cadre républicain ,de plaider pour la. création de chaînes de valeurs pour permettre d’ absorber le chômage : » Aujourd’hui,il urge d’accélérer la mise en œuvre de cette vision présidentielle qui , nous en sommes sûrs,est capable de résoudre définitivement ces difficultés.On doit renforcer davantage les projets d’implantation des unités de production et de transformation.Cela va permettre d’aboutir à l’industrialisation rapide.Le projet des Agropoles et les activités connexes qui vont s’y développer apporteront une valeur ajoutée . Il faut qu’on apprenne à produire, transformer sur place , valoriser et exporter, au besoin.Ce développement des chaînes de valeurs va être de vraies niches d’emploi ».

Et il regrette l’absence de rigueur dans les modes de financement : »Le Chef de l’État est très conscient des enjeux de l’heure .Il a mobilisé des fonds astronomiques à travers des mécanismes de financement( DER, ANPEJ, FAISE, FONGIP, FONSIS, PROMISE, etc.).Les principaux obstacles,les goulots d’étranglement à cette politique de l’emploi trouvent leur source dans le manque de rigueur dans l’attribution des financements mais aussi la non formation des jeunes.Je suis d’ avis que la question de l’emploi des jeunes ne saurait être résolue s’ils ne sont pas bien formés pour mener des activités génératrices de revenus.Je milite aussi pour une meilleure rationalisation des structures d’intervention. Toutes ces agences éparpillées ça et là peuvent être regroupées en une seule ou deux », dira M.Touradou Sow.