Accueil Sport Olympiakos – Olympique de Marseille | Valbuena offre la 10ème défaite d’affilée...

Olympiakos – Olympique de Marseille | Valbuena offre la 10ème défaite d’affilée à l’OM

0
172

Marseille a démarré de la mauvaise manière sa campagne européenne en s’inclinant contre l’Olympiakos. Une défaite qui fait désormais craindre le pire aux supporters, qui risquent d’être une fois de plus la risée de la France. Le zéro pointé en phase de groupes en 2013 est toujours présent dans les mémoires. Les Marseillais avaient pourtant la possibilité d’effacer ce douloureux souvenir face à des Grecs, qui ne sont pas les ogres du groupe. Mais ils sont passés à côté de leur match en rendant une pâle copie. Difficile de ne pas être fataliste. Certains observateurs ont même déjà enterré les chances de qualification des Phocéens. Comment ne pas leur donner raison? Car beaucoup de joueurs ont montré qu’ils n’avaient pas le niveau de la Ligue des champions. Ou peut-être qu’ils n’ont pas réussi à l’élever. Hormis peut-être Pape Guèye. Sinon on a assisté à un festival de maladresses techniques. Les cadres (Payet et Thauvin) ont été inexistants. Rongier et Sanson sont à la ramasse depuis un moment. Les deux milieux ne savent plus quoi faire du ballon quand ils l’ont. Benedetto est toujours en crise de confiance (aucun but marqué lors des 8 derniers matchs). Sakai, qui n’a pas de concurrent à son poste, est trop moyen. Ça fait beaucoup pour une équipe qui doit affronter City et gérer la cadence infernale des matchs! Avec cet effectif limité et peu qualitatif, l’espoir de voir les Phocéens se remettre en selle paraît presque utopique. La seconde mi-temps a été à sens unique. Les Olympiens ont souffert après le repositionnement de Valbuena et face aux mouvements des coéquipiers d’Ousseynou Ba. Le manque d’agressivité s’est fait cruellement sentir. En concédant ce revers, l’OM s’est compliqué la tâche. Et ce contenu, qui dure des mois, n’augure rien de bon. Un résultat positif en Grèce aurait été vecteur de confiance et aurait permis aux Olympiens de mieux aborder l’obstacle City.

AUCUN COMMENTAIRE