Mme Yaye Khadijatou Djamil DIALLO s’installe à l’ANPECT

0
12

Hier Jeudi 16 Mai 2024 dans les locaux de l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits s’est tenue la cérémonie de passation de service entre Maimouna Khouma CISSOKHO directrice sortante et Yaye Khadijatou Djamil Diallo directrice rentrante la cérémonie s’est déroulée dans une ambiance bon enfant devant quelques personnes ( familles , amis et militants ) des deux directrices sous la présence effective de la représentante du Ministère de la Femme Mme Maimouna Dieye et l’ensemble du personnel

Nous vous proposons un extrait du discours de Mme Diallo

texte un extenso

Après le À l’entame de mes propos, je rends grâce au Tout Puissant, Seigneur de l’Univers, et j’exprime à Son Excellence, Monsieur Bassirou Diomaye Diakhar FAYE, Président de la République du Sénégal, mes sincères remerciements et ma profonde gratitude pour avoir porté son choix sur ma modeste personne pour diriger l’Agence nationale de la Petite Enfance et de la Case des Tout-petits.
Je confonds à ces remerciements, Monsieur Ousmane SONKO, Premier Ministre, pour sa confiance qui m’honore et dont j’apprécie la valeur et la portée, eu égard à la fonction, mais également, à la position hautement stratégique du sous-secteur de la Petite Enfance.
Mes remerciements vont également à l’endroit de ma sœur, Madame Maïmouna DIEYE, Ministre de la Famille et des Solidarités, qui a été la première à m’accueillir car son département assure la tutelle technique de l’Agence nationale de la Petite Enfance et de la Case des Tout-petits;
Je tiens à leur assurer tous de mon engagement ferme à honorer et mériter, en retour, la confiance placée en moi.
Aussi, voudrais-je exprimer toute ma reconnaissance à mes très chers parents qui ont toujours guidé mes pas, ainsi que mes proches, pour le soutien constant.

Le chemin que nous allons parcourir ensemble, sera de donner corps à la volonté, clairement exprimée du Chef de l’État, d’une rupture dans la façon de gérer les affaires publiques, pour une meilleure prise en charge des préoccupations et aspirations des populations, surtout les couches vulnérables dont les tout-petits.
Ensemble, avec toutes les parties prenantes du secteur de l’Education et de la Formation, en général, du sous-secteur de la Petite Enfance, en particulier, notamment le Gouvernement, les élus nationaux et locaux, les autorités administratives, les partenaires techniques et financiers, les organisations socio-économiques de base, la société civile, les citoyens pris collectivement ou individuellement, nous sommes appelés à consolider les acquis notés dans le Développement intégré de la Petite Enfance et à s’ouvrir à de nouvelles perspectives arrimées au Projet de société pour lequel les nouvelles autorités ont été portées au pouvoir.
Je salue l’œuvre de mon prédécesseur et toute son équipe et je m’engage à ne ménager aucun effort pour son amélioration continue.

Chers collaborateurs et collaboratrices,
Comme indiqué par le Président de la République, notre action sera inscrite, plus que jamais, dans le temps de la transformation et des réformes nécessaires pour impulser et intensifier la contribution du sous-secteur au développement socio-économique de notre cher pays.
Je voudrais vous remercier pour les mots de bienvenue, de félicitations et les vœux de réussite prononcés à mon endroit et qui me vont droit au cœur.
Je sais pouvoir compter sur votre franche collaboration et votre engagement agissant pour inaugurer une nouvelle ère dans la prise en charge des tout-petits.
Pour ma part, je voudrais vous rassurer que mon engagement sera toujours entier pour soutenir en permanence vos efforts et veiller, au quotidien, à l’amélioration de vos conditions de travail et sociales pour de meilleurs résultats dans le Développement intégré de la Petite Enfance (DIPE).
Pour l’atteinte justement de ces résultats attendus de nous tous, je voudrais, d’emblée, vous rappeler le message fort lancé à tous les agents fonctionnaires et non fonctionnaires de l’Etat, par la plus haute autorité de l’Etat, à travers une lettre circulaire présidentielle dans laquelle, elle nous exhorte à davantage d’engagement, d’abnégation et d’attachement à la rigueur, à la ponctualité, à l’assiduité, au culte du travail bien fait, au mérite ainsi qu’à l’obligation de réserve dans l’exercice de nos missions.
En définitive, Son Excellence, Monsieur le Président de la République, nous invite tous à incarner pleinement les principes de « JUB, JUBAL, JUBANTI ».
Je tends la main à toutes les parties prenantes du sous-secteur, pour qu’ensemble, nous puissions consolider les acquis et intensifier les actions à mener pour de nouvelles performances.
Conformément à la volonté du Chef de l’Etat de poursuivre le dialogue et l’équilibre des relations avec les partenaires du service public, je m’emploierai à asseoir et à développer un partenariat fort et fructueux avec les organisations professionnelles du secteur, la société civile mais également, avec l’ensemble des partenaires techniques et financiers.
La transversalité du sous-secteur de la Petite Enfance ainsi que l’approche holistique et intégrée adoptée pour son développement requièrent une ouverture marquée et une collaboration permanente avec tous les acteurs et plus particulièrement les autres départements ministériels qui interviennent dans le DIPE.
Je m’y engage !

Mme Yaye Khadidiatou Djamil DIALLO
Directrice Générale de l’ANPECTP

https://www.facebook.com/ANPECTP?mibextid=LQQJ4d