L’edito de Maréme

0
776

Si on parlait de…

NON A LA VIOLENCE

Je suis « non-violente ». Je prône cette philosophie qui rejette la violence et l’agressivité. Il n’y a jamais de « bonnes raisons » de faire mal. Je pense qu’il ya toujours moyen de résoudre les problèmes sans violence.
Attention, être non violente ne veut pas dire que j’abandonne toute lutte, ma manière de lutter est de voter pour un programme proposé par un parti lors d’une élection quelconque. Ma façon de lutter est de croire en moi et de ne pas attendre qu’un parti au pouvoir me donne tout ce dont j’ai besoin pour réussir. Cette réussite, c’est à moi de la chercher en saisissant toute opportunité qui se présentera devant moi.
Ce pays a besoin d’un grand changement de mentalité nous ne pouvons pas continuer à tout casser à chaque changement de régime c’est épuisant à la fin et c’est désolant pour notre pays. Et surtout c’est triste pour ces jeunes disparus. Nous ne parviendrons jamais à construire notre nation si nous continuons à montrer notre colère par la violence.

Cette lutte doit être pour la démocratie de notre Nation mais de manière pacifique.
Au final, c’est le peuple qui perd.
Toutes mes condoléances aux familles des disparus lors de ces manifestations.

Que Dieu protège notre  Sénégal.

freesenegal