Karamba souare dit boua : l’histoire semble bégayée Responsable politique aux parcelles assainies

0
58

Les parcelles Assainies sont-elles condamnées à vivre pire que par le passé ? L’histoire semble bégayée et ceux qui avaient manipulé et soutenu les marchands ambulants contre l’ancien maire Moussa Sy sont en train de les déguerpir à leur tour.

Une année après les élections municipales, la solution toute trouvée par la nouvelle équipe pour désencombrer les alentours du marché Dior est le déguerpissement. Surprenant non, pour des gens qui avaient annoncé avoir une solution à cette question ? Comme quoi, il est toujours très facile de parler et de critiquer quand on n’est pas aux affaires.

Les parcellois sont particulièrement étonnés et catastrophés par cette première année de l’équipe Yewwi. On peut reprocher beaucoup de choses à l’ancien maire (que je n’ai pas toujours soutenu, je l’assume), mais lui avait des décisions affirmées avec une équipe qui connaît les dossiers. Il y avait des propositions, de la profondeur politique et une proximité. Mais là, le gène est perceptible dans la nouvelle équipe municipale qui tâtonne et qui peine à convaincre.
Cette municipalité part à l’eau, elle est caractérisée par l’amateurisme et cela donne une impression de mal-être. Un des adjoints au maire a reconnu qu’ils n’étaient pas préparés à gérer et qu’un an après, ils étaient toujours en phase d’apprentissage (l’audio circule). Quelle arnaque.
Ces gens ne connaissent pas leur rôle de service administratif de proximité à vocation générale. Ils ne connaissent rien du cadre législatif et réglementaire dans lequel évolue une mairie.

Le maire a promis tant des choses aux parcellois, et il a même énoncé cela dans ses pactes, mais on n’en voit pas du tout les résultats.

J’ose croire qu’il ne s’agit pas d’incompétence et qu’en cette année 2023, Jamil et ses adjoints finiront d’apprendre leurs leçons sur la gouvernance municipale et passeront enfin à l’action.