Karamba SOUARE dit Boua droit dans ses bottes

0
45

L’actualité politique ces derniers jours a été fortement marquée par les débats sur les investitures aux élections législatives de Juillet 2022. Ce qui est d’ailleurs tout à fait normal. Malheureusement on retiendra encore les discours de passion et surtout de manipulation d’une partie de l’opposition. 

Personnellement, la situation de la liste Yewwi de de Dakar ne me réjouit pas pour autant. Par contre je suis choqué par les tentatives d’explication incohérentes de la part des leaders de cette coalition. Ils parlent d’erreur ; ils s’accusent entre eux pour finir dans leur jeu favori : les menaces et les insultes.

La virulence de ton dans leurs propos traduit une haine et un mépris à l’encontre des instituions de ce pays. Il nous faut combattre cela. Il faut lutter contre les discours de haine et d’incitation à la violence. Une montée de tension ne doit pas être un prétexte pour calomnier des fonctionnaires qui sont là avant Makcy Sall et qui certainement seront encore là après.  

Les discours de haine et d’extrémisme et la diffusion de fausses nouvelles de la part de leaders aventuriers et irresponsables ont un impact négatif sur la société. Ces discours engendrent une violence aveugle et démontrent l’infiltration du champs politique par des groupes d’extrémistes qui veulent le pouvoir par n’importe quel moyen. 

 Les apôtres de l’outrance ont toujours utilisé la désinformation pour attirer des adeptes. Mais cette fois ci les masques sont inclinés. On a vu leurs vrais visages. Force reste aux institutions du pays.