Forces Doxal si DEUG se prononce sur la flambée des prix et de denrées de première nécessité

0
100

Le Mouvement FORCES DOXAL CI DEG a suivi avec beaucoup d’intérêt la situation socio-économique et politique du pays, marquée par des catastrophes naturelles et le processus d’organisation des elections locales.

Dans une note parvenue à MidiActu, le mouvement FORCES DOXAL Ci DEG regrette cette « flambée des prix des denrées de première nécessité ».

Cette situation qui, selon El Hadji Mbaye Niang et ses camarades, guette les ménages sénégalais « ne laisse pas indifférent le FORCES DOXAL Ci DEG ». Lequel demande au Président de la République de faire appliquer des mesures drastiques visant à baisser une nouvelle fois le prix des produits alimentaires.

Ayant pris connaissance des décisions arrêtées lors du dernier Conseil des ministres du mercredi 8 septembre, le mouvement demande également au chef de l’état de prendre toutes les dispositions idoines pour faire baisser le coût du loyer ainsi que son application dans toute sa rigueur. Ce, pour soulager les populations déjà impactées par la pandémie de Covid19.
Par ailleurs, le mouvement FORCES DOXAL Ci DEG a constaté les dégâts causés par l’abondance de la pluviométrie au Sénégal, avec des inondations dans beaucoup de localités.

Pourtant, rappelle El Hadji Mbaye Niang, « le President de la République avait injecté plus 10 milliards à travers le plan ORSEC pour solutionnner ces catastrophes naturelles mais le problème reste toujours entier ».

C’est pourquoi il exige une évaluation exhaustive avant de se lancer dans la mise en œuvre d’un autre programme pour éviter ce qu’il qualifie de « gouvernance conjoncturelle ».

Toutefois le mouvement FORCES DOXAL Ci DEG se félicite de l’implication de ses militants dans la commune des Parcelles Assainies pour prêter main forte aux sinistrés.

Au chapitre des élections locales, le mouvement rappelle que « le processus d’organisation des joutes communales et départementales a été enclenché depuis la publication du décret N°2021-562 du 10 mai 2021 ». Fixant ainsi la fate du prochain scrutin pour le renouvellement du mandat des conseillers départementaux et municipaux.

Dans ce processus, le mouvement FORCES DOXAL Ci DEG exprime son accord et sa satisfaction par rapport à la fixation de la caution devant permettre aux différents candidats de compétir.

Selon El Hadji Mbaye Niang « cela permettra de filtrer les candidatures fantaisistes et d’encourager les acteurs politiques et indépendants à unir leurs forces pour l’intérêt de la cité ».

Le mouvement FORCES DOXAL Ci DEG se félicite aussi de l’engagement des comités de quartier durant les inscriptions sur les listes électorales. Un travail de terrain qui a permis d’arriver à un chiffre de 3559 de nouveux électeurs inscrits sur les listes.

Cependant, il condamne vigoureusement « les pratiques malsaines relevées dans la délivrance des certificats de résidence au niveau de certaines localités ».

En définitive, M. Niang et ses camarades dénoncent la formation de coalitions politique qui ne mettent pas en avant l’intérêt des populations mais celui de leurs partis politiques respectifs.

Le mouvement FORCES DOXAL Ci DEG invite les populations sénégalaises, particulièrement celles des Parcelles à plus de vigilance afin d’opérer un choix judicieux basé sur une offre programmatique structurante.