FATICK MADAME NDEYE SALY DIOP DIENG VISITE L’ÉCOLE MATERNELLE IBRAHIMA GUEYE

0
213

Madame Ndeye Saly Diop DIENG, Ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants (MFFGPE), a visité l’école maternelle Ibrahima Gueye de Fatick, ce mardi 25 mai 2021, dans le cadre de la tournée économique initiée dans la région. En présence de Mme Maïmouna Cissokho KHOUMA, Directrice générale de l’Agence Nationale de la Petite Enfance et de la Case des Tout-Petits (ANPECTP), Madame le Ministre, accompagnée d’une forte délégation, a visité la Structure de prise en charge intégrée de la petite enfance (SDIPE) et a échangé avec les membres de l’équipe pédagogique.
Madame Ndeye Saly Diop DIENG a constaté notamment le fonctionnement effectif de l’espace d’éveil et de stimulation précoces dont l’objectif est la prise en charge des enfants de 0 à 3 ans et des mamans ou gardiennes d’enfants, à travers un paquet de services intégrés de santé-nutrition, d’éveil, de stimulation et de protection. Grâce au Projet Investir dans les Premières Années pour le Développement Humain au Sénégal (PIPADHS), l’école maternelle Ibrahima Gueye de Fatick abrite l’un des cent (100) espaces d’éveil et de stimulation précoces (EESP) aménagés dans les SDIPE.
Évoquant la prise en charge de enfants âgés de 0 à 3 ans, selon Madame le Ministre, « à la lumière des évidences scientifiques qui mettent en exergue l’importance de la prise en charge précoce des enfants, et plus particulièrement durant les 1000 premiers jours, cette tranche d’âge vulnérable, mérite plus d’attention ».
Poursuivant, Madame Ndeye Saly Diop DIENG a annoncé la construction très prochainement de quatre (04) Cases des tout-petits à Sobème et à Ndiob, dans le département de Fatick, à Ouadiour dans le département de Gossas, et à Soum, dans le département de Foundiougne, toujours dans le cadre du PIPADHS.
Appréciant la qualité du paquet de services offerts pour la prise en charge des 0-5 ans, Madame le Ministre a, dans son discours, lancé un appel aux élus locaux et aux communautés sur l’importance de leur implication dans la prise en charge de la petite enfance. Magnifiant le travail des Conseillères familiales, Madame le Ministre de la Femme a remis des diplômes de reconnaissance à ces braves dames qui servent de relais entre les structures DIPE et les communautés, et assurent l’encadrement des femmes enceintes et allaitantes, le suivi sanitaire et nutritionnel des enfants, et la promotion de bonnes pratiques familiales essentielles, pour une prise en charge correcte des enfants de zéro à six ans.
Madame le Ministre de la Femme a félicité la Directrice générale de l’ANPECTP pour « le travail remarquable qu’elle est en train d’abattre, afin que les Cases des tout-petits, les écoles maternelles publiques, les garderies ou centres d’éveil et les crèches communautaires, puissent délivrer à tout enfant sénégalais, un paquet de soins attentifs composés de nutrition adéquate, d’une bonne santé, des opportunités pour l’apprentissage précoce, de sécurité et de sureté et de soins répondant aux besoins ».
Après avoir remercié les autorités administratives, locales, politiques et coutumières, les enseignants, le comité de gestion de gestion, les Conseillères familiales, les enfants et leurs parents, ainsi que l’ensemble des populations de Fatick, Madame le Ministre a réitéré son engagement à ne ménager aucun effort pour améliorer la situation du sous-secteur de la petite enfance.